IOREC: Rs 5,6 milliards dans 2 projets immobiliers au Nord


IOREC se lance dans la construction d’un
hôtel 3-étoiles à Poste Lafayette et celle d’un nouveau village à Haute Rive.
Le point avec Murray Adair, CEO de l’agence
immobilière.



Quels sont les projets d’IOREC dans les régions de Poste Lafayette et Haute Rive?
Avec l’hôtel à Poste Lafayette, nous voulons créer un magnifique établissement d’une centaine de
chambres, dans la catégorie 3-étoiles, situé sur une plage magnifique. Nous visons un secteur du marché à Maurice qui reste inexploité. IOREC compte bien développer un hôtel qui sera résolument tourné vers
de nouveaux marchés pour Maurice. Haute Rive est un nouveau concept à Maurice.
Concrètement, il s’agit de la création d’un nouveau village pour accueillir plus de 900 habitants à la fois
mauriciens et étrangers. L’accent sera mis sur des infrastructures pour répondre aux besoins de la
communauté (magasins, restaurants, éducation, santé et bien-être), de même que sur les équipements et infrastructures marins et terrestres pour créer un projet unique et remarquable.


Quels sont les investissements consentis par IOREC dans ces deux projets?
L’hôtel à Poste Lafayette coûtera Rs 600 millions. La construction débute en septembre. Haute Rive
aura un coup total de développement de plus de Rs 5 milliards et les travaux débuteront en septembre
2011 pour prendre fin en 2013.

Comment comptez-vous impliquer les communautés avoisinantes dans ces deux gros projets ? Combien d’emplois pensez-vous créer pour ces projets?
Comme pour tous nos projets, nous comptons intéragir étroitement avec les communautés locales.
Les projets d’IOREC demandent tous une attention particulière afin d’allier le bon projet au bon site. Ce
qui n’est généralement pas le cas. Lorsque nous décidons d’aller de l’avant avec un projet. Il est
important que nous travaillions de concert avec toutes les parties concernées, incluant les communautés locales. Ce n’est que de cette manière que nous pourrons réellement apporter de la valeur à nos développements. Le projet à Poste Lafayette créera environ 130 emplois à plein temps pour les
communautés locales. Le projet à Haute Rives verra la création de 400 à 500 emplois permanents
pour la région.

Pourquoi allez-vous vers un type de construction plus modeste (100 chambres) et quels sont les
marchés que vous visez?
Bien entendu, l’intérêt avec un nombre de touristes grandissant est de créer une destination de vacances unique et de rechercher le meilleur rapport qualité-prix. II y aura toujours des touristes qui préfèrent les grands hôtels avec leurs options « all inclusive », mais de plus en plus, pour un nombre grandissant de
touristes, cela ne les intéresse pas et Il y a un vide dans le marche pour satisfaire à cette demande.

IOREC compte-t-il gérer lui-même l’hôtel à Poste Lafayette?
Non ! Le contrat de gestion pour ce projet a été signé avec Centara Hotels and Resorts, un groupe hôtelier international, leader de cette industrie, qui opère déjà une cinquantaine d’hôtels en Thailande et à travers l’Asie, l’inde et la région de l’océan Indien. S’agissant des marchés géographiques visés par cet hôtel, en raison d’une trop grande dépendance des touristes venus de l’Ouest, IOREC et Centara chercherons à exploiter de nouveaux marchés, principalement venus d’inde, d’Asie et d’Asie-australe. Le choix de
Centara Hotels and Resorts en tant que partenaire pour la gestion de ce projet est dans le droit fil des ambitions d’IOREC de viser le marché asiatique. Cet hôtel verra la création d’une centaine d’emplois
permanents.

D’un point de vue de développement durable, nous notons des efforts dans la conception des développements à Piton pour les Hauts Champs. Peut-on s’attendre au même niveau de
construction « verte » à Poste Lafayette et Haute Rive?
Notre approche de la construction "verte" est présente à travers tous nos projets immobiliers. D’une part, il s’agit d’une stratégie interne à l’entreprise et des exigences gouvernementales, mais de plus en plus, le           « Green business » est du « Good Business ». Qu’on soit sur un petit ou un grand projet, le but est toujours d’apporter des produits de plus grande valeur pour toutes les parties concernées.

Avez-vous des projets de développement ailleurs que dans le nord de l’île?
Nous travaillons en ce moment sur la conception de plusieurs nouveaux projets partout à travers Maurice. Même si nous étions initialement concentrés sur le nord de l’île, nous pensons que le marché à Maurice reste
extrêmement intéressant pour IOREC. Nous souhaitons apporter notre avantage commercial et notre stabilité financière partout où nous pouvons.

Source: Immobilier & Construction MAI/Juin 2011

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vos commentaires